La Ouate de cellulose : Le produit

L'un des meilleurs produits isolants écologiques du marché

La ouate de cellulose est obtenue à base de papier journal recyclé. Le papier est défibré, puis sont incorporés des additifs, qui lui confèrent une forte résistance au feu.
La ouate de cellulose vous permet non seulement de vous protéger, ainsi que votre maison, des températures, du bruit et divers risques, mais aussi de protéger votre planète. Il s’agit effectivement d’un isolant sans danger pour l’environnement:

  • D’origine 100% naturelle, la ouate de cellulose est uniquement constituée de papiers recyclés et de sels minéraux naturels. Sa fabrication nécessite très peu de consommation d’eau, elle émet peu de gaz à effet de serre et produit très peu de déchets. Son énergie grise (énergie consommée durant son cycle de vie) est très faible. Tous ces aspects confèrent à la ouate de cellulose un bilan carbone et environnemental très intéressant, surtout par rapport aux autres matériaux isolants du marché actuel.
  • Cet isolant est parfaitement recyclable et peut donc être réutilisé lors de la construction de nouveaux bâtiments. La ouate de cellulose est un excellent isolant thermique et phonique, offrant un bon déphasage (le temps que la chaleur met pour pénétrer les parois) et permet donc de limiter les surchauffes dans l'habitat l'été. Elle est également capable de réguler l’humidité, sans réduire le coefficient d’isolation.
  • Pour le bien-être et la sécurité de tous, la ouate de cellulose ne contient aucunes microfibres cassantes qui irritent la peau et les voies respiratoires. C’est un matériau agréable au toucher, sans danger pour celui qui la fabrique, celui qui la pose, et les habitants de la maison.

La ouate de cellulose peut être utilisée pour fabriquer des panneaux semi-rigides mais elle est surtout commercialisée en vrac. On peut alors simplement la déverser, l’insuffler dans les cloisons ou la projeter sur les murs.

Le pouvoir isolant de la ouate de cellulose est équivalent à celui des laines minérales, pour une épaisseur identique.
En revanche, la ouate isole 4 fois mieux des températures extérieures, c’est ce qu’on appelle le déphasage : le temps que met une onde thermique à traverser une paroi.

Comparons la ouate de cellulose avec un autre isolant comme la laine de verre :

Si l’on produit une tonne de laine de verre,

  • on génère 3,5 tonnes de déchets
  • on consomme 12 000 kwh d’électricité
  • on utilise 350 litres d’eau
  • on génère 1,6 tonne de gaz à effet de serre

Si l’on produit une tonne de ouate de cellulose,

  • on transforme 900 kgs de déchets
  • on consomme 150 kwh d’électricité (90 fois moins)
  • on utilise 0 litre d’eau
  • on génère 400 kgs de gaz à effet de serre (4 fois moins)